Recevez la lettre du Sage
  Vous recherchez
Augmenter la taille de la  police Diminuer la taille de la  police Imprimer Envoyer a un ami

La valorisation des sédiments : un enjeu fort pour une gestion sédimentaire pérenne

Le plan de gestion pérenne des sédiments de la Rance intègrera des propositions d’action complémentaires dont des extractions de volumes importants de sédiments sur des zones prioritaires. Une grande partie de ces sédiments devront être gérés à terre à l’image des actions menées depuis 2014 avec le piège du Lyvet couplé au site de transit de la Hisse.

Les possibilités d’extraction dépendront d’une part de la capacité de stockage à terre pour lessiver les sédiments marins et d’autre part, de filières de valorisation adaptées pourgérer des volumes conséquents de sédiments marins. La mise en place d’un mix de filières est visée pour aboutir à une stratégie de gestion sédimentaire pertinente sur le long terme.

Le réemploi des sédiments de l’estuaire de la Rance

D’un point de vue réglementaire, les sédiments de dragage ont un statut de déchet. Ce statut permet de cadrer la gestion des sédiments mais il n’empêche pas leur valorisation dès lors qu’ils sont non dangereux pour l’environnement. Un arrêté ministériel du 4 juin 2021 permet d’ailleurs une sortie de ce statut de déchet lors d’une utilisation de sédiments en génie civil et aménagement.

Les sédiments extraits dans l’estuaire de la Rance ne présentent pas de contamination chimique. Les possibilités de réemploi sont principalement contraintes par la présence de sel mais aussi par la teneur en eau retenue par les sédiments fins ou un taux non négligeable de matières organiques. Selon les filières ciblées, ces facteurs peuvent nécessiter un pré-traitement des sédiments avant valorisation (désalinisation, déshydratation, cuisson…).

Optimisation de la gestion à terre pour faciliter la valorisation

Jusqu’à présent, les sédiments de la Rance sont majoritairement valorisés en amendement agricole ou en couche d’étanchéité après une phase de stockage de 3 ans maximum en site de transit pour les désaliniser et les déshydrater. Dans le cadre du plan de gestion expérimental, l’EPTB Rance Frémur et ses partenaires recherchent des solutions pour optimiser la gestion à terre de ces sédiments sur le site de la Hisse et accélérer le processus de valorisation.

Un essai de déshydratation accélérée des sédiments a notamment été mené en février 2022. En parallèle, des préconisations du BRGM pour optimiser la gestion du site de transit de la Hisse sont attendus d’ici 2023 dans le cadre du projet européen SURICATES.

Les filières de valorisation à l’étude en vue du plan de gestion pérenne

Depuis plusieurs années, de nombreuses initiatives ont été lancées à l’échelle nationale pour développer le réemploi de sédiments en substitution de ressources prisées et non renouvelables telle que le sable. En janvier 2020, un webinaire a été organisé par l’EPTB Rance Frémur pour faire un état des lieux des solutions de valorisation existantes.

Dans le cadre du projet européen SURICATES etdu plan de gestion expérimental, l’EPTB Rance Frémur explore ou expérimente diverses pistes de valorisation des sédiments de la Rance dans l’optique de proposer une stratégie de valorisation à long terme :

·         Voies douces : bande de roulement de pistes cyclables, sous-couche…

·         Digues : digue de protection (immergée exceptionnellement), merlons paysagers

·         Etanchéification de bassins de rétention d’eau

·         Briques en terre crue

·         Diverses formulations bétons (non armés) ou ciment : blocs béton, tripodes, liant pour des perrés, mobilier urbain…

Optimisation de la valorisation agricole et suivis

En ce moment

"Et l'eau en Rance Frémur ? " Tableau de bord de l'eau, édition 2021

L'édition 2021 du tableau de bord "Et l'eau en Rance Frémur ?" est arrivée.

Les contaminations microbiologiques littorales

Application de l'article 4 du SAGE sur l'ANC : difficultés et solutions

L'Art. n°4 interdit les rejets en milieux hydrauliques superficiels des ANC. L'étude fait le point sur les difficultés...

POLLUTION DES MERS, AGISSONS DE PAIR

Confé'Rance le 2 avril à 19h30 à Saint-Lunaire

Publication du Profil de vulnérabilité conchylicole

Un diagnostic et un programme d'actions pour améliorer la qualité sanitaire des eaux littorales.
Toutes les actualités